Origines du mot et du nom "TASSEL"

Et l'Allemagne dans tout ça ?


Le manteau typique du 13ème siècle en Allemagne s'appelait le "Tasselmantel". Il était coupé semi-circulaire, était en tissu ou fourrure et était tenu avec des cordes. Deux cordes étaient dirigées le plus souvent par l'intérieur de manteau. Si l'on voulait complètement fermer le manteau, on tirait ensemble les deux cordes et on les nouaient. Seulement plus tard, on utilisait un Tasselschnur (ruban) séparé autour des deux disques afin de les lier. A l'époque le fait de maintenir un doigt dans la ficelle était considéré comme particulièrement convenable.


Ces cordes et chaînes étaient décorées par un ou plusieurs "Tasselscheiben" (petits disques) au manteau. Les Tasselscheiben visibles étaient dirigés avec un anneau opportun au verso ou un article en forme de bouton par une ouverture dans le vêtement et étaient liés là à une chaîne ou à une courroie de cuir ou de tissu tressé. Les Tasselscheiben étaient portés par des femmes de vikings et de Celte. Les Tasselscheiben étaient faits en matières différentes comme le fer, cuivre, bronze, argent, or et d'autres métaux et alliages. Il y avait différentes sortes de Tasseln (broches) qui se ressemblaient, selon votre fonction, dans le phénomène (l'apparition) étaient adaptés cependant au goût temporaire respectif et au rang ou à la fortune.



Exemple cette statue, le porteur a sa main au "Tassel" pour que le poids du manteau ne l'étrangle pas. Les bords du manteau étaient souvent sans décors, mais chez de plus hautes personnes (rang) ils les décorent avec des broderies, ou une bordure tissée.



On peut dire que "tassel" au 13ème siècle en Allemagne désignait une sorte de fermoir, comme en France (voir texte de Béroul dans définition) à l'époque, ce mot est certainement à l'origine du morceau de tissus "tassel" que l'on appliquait d'ailleurs au même endroit et apparu deux siècles plus tard en France.







Le Duc de Bavière Tassilon III

Pourquoi s’intéresser aux Tassilons de Bavière et quel rapport avec le nom Tassel ?

Outre une réelle consonance entre les deux noms, tout d’abord parce que, selon une hypothèse émise par l’un des frères Grimm, l’histoire de Tassilon III de Bavière pourrait-être à l’origine de l’expression “compagnie Tassel“, ceci est expliqué en détail dans le menu « Compagnie Tassel » correspondant.


Mais ce n’est pas l’unique raison, en effet Tassilon III, expatrié contre sa volonté aurait vécu et finit ses jours en France, et plus précisément en Normandie, avec l'un de ses fils Théodon, à l'abbaye Saint-Pierre de Jumièges. Or, on sait que le nom «Tassel» est tout particulièrement présent en Haute-Normandie (voir origines du nom en France)

Sa famille proche, épouse et autres enfants seront eux aussi contraints d'être expatriés en France et répartis dans différents monastères.



Arbre généalogique - Tassilon III


Tassilon est le nom de plusieurs ducs de Bavière de la dynastie des Agilolfing : Tassilon Ier, Tassilon II et celui qui nous intéresse plus particulièrement : Tassilon III.

Tassilon III, étant jeune, va jurer fidélité à Pépin le Bref, qui est alors le roi des Francs. Il tiendra cependant à conserver son indépendance et refusera par la suite lorsque Charlemagne sera au pouvoir, de participer à certaines campagnes militaires aux côtés des Francs. Cela conduira Charlemagne à le condamner à mort en 788. Il sera finalement gracié en raison de son lien de parenté avec Charles Martel, mais condamné à la réclusion à vie dans le monastère de Jumièges en Haute-Normandie.

 

(plus de précisions sur Tassilon III- wiki)


Représentation de Tassilon III



Statue de Tassilon III - abbaye de Kremsmünster en Autriche







Le Calice de Tassilo - abbaye de Kremsmünster



Le Calice de Tassilon est un calice en bronze doré d'argent et d'or, du VIIIème siècle. Il a été offert à l'abbaye de Kremsmünster, en Autriche par Liutberge, l'épouse de Tassilon, très certainement à la création de l'abbaye Bénédictine de Kremsmünster en 777.


Chose curieuse, on distingue justement sur le motif du calice le "Tasselmantel" évoqué précédemment, est-ce une coïncidence ou y aurait-il un lien, entre le nom de famille Tassilo et le sens du mot "tassel" en Allemand à l'époque ?




L'abbaye de Jumièges :


abbayedejumieges.fr - le site

Jumièges sur wikipedia


C'est dans cette abbaye que Tassilon III et son fils Théodon seront contraints de s'exiler à vie. L'abbaye ayant été détruite et pillée par les vikings dès l'an 841, il ne reste quasiment plus aucun objet, registre ou document pour retracer cette partie de leur histoire.

.


Jumièges - Abbatiale Notre-Dame (vue de l'intérieur)


Site de Jumièges en Normandie.


Jumièges - Eglise Saint-Pierre.



La légende des énervés du Jumièges


La légende sur le site de Jumièges


La légende raconte que Clovis aurait puni deux de ses fils en leur faisant couper (ou brûler) les nerfs des jambes, ils auraient ensuite été installés sur une barque laissée à la dérive sur la Seine. Celle-ci se serait échouée à Jumièges où un moine les aurait recueillis. Ils seraient ensuite devenus moines à leur tour et auraient finis leurs jours à l'abbaye de Jumièges.


Les énervés de Jumièges - Evariste Vital Luminai


La légende est peu crédible au vu des coïncidences, Clovis est lui-même le fondateur de cette abbaye et les historiens ne semblent pas confirmer l'existence de ces deux fils.


On ne peut cependant s'empêcher de faire le parallèle avec l'histoire de Tassilon III :

- Le fait de devoir terminer ses jours dans cette abbaye.

- La descendance royale des deux hôtes.

- La punition infligée par un roi des Francs (ici Charlemagne) envers deux des membres de sa famille.

- La conversion, le fait de devenir moine.

 

Essai sur les énervés de Jumièges - E.H. Langlois


Une légende qui questionne, et dont on a perdu les sources, a-t-elle un rapport avec l'histoire des Tassilon qui aurait été répétée et déformée par la transmission orale d'une population n'ayant pas accès à l'éducation, ou bien avec une légende inventée dans un esprit de folklore imaginaire ?

Le tombeau des énervés :

Site de Jumièges à propos du tombeau



Sépulture de Tassilon III :

On dispose de peu d'informations à ce sujet, d'après le lien vers l'article ci-dessus, deux anciennes sépultures auraient été découverte lors de travaux dans une chapelle voisine du site au début du XIIème siècle et les corps auraient été identifiés comme étant ceux de Tassilon de Bavière et de son fils Théodon. L'information n'est toutefois par reprise dans wikipédia actuellement.

De plus, le wikipédia allemand mentionne que l'on est pas certain du lieu du décès et qu'il a peut être fini ses jours dans le monastère de Lorsch (lien Wikipedia allemand). Toute information à ce sujet serait la bienvenue.




Tassilo II mentionné "herzog Tassel" :

Par ailleurs, on retrouve le terme "herzog Tassel" (duc Tassel) dans plusieurs livres allemands anciens en caractères gothiques :



- Die deutschen Sagen des Mittelalters ("Les légendes allemandes du Moyen Age")


- Chronicon oder Beschreibung der Stadt und des Stiffts Bardewick, Vor und ...


Ces livres semblent mentionner Tassilo II, on aurait dû normalement lire "Herzog Tassilo" et pour l'instant nous ne voyons pas clairement la raison à cela.



L'étymologie du nom est également très intéressante :

Tassilo : (traduit de l'anglais - voir article wiki)


C'est un nom masculin de l'ouest de l'Allemagne, diminutif du nom Tasso (ou Tazzo). Tasso est lui-même le diminutif de Taginbert, originaire de l'ouest de l'Allemagne également, et qui signifie en anglais "glittering as the day" (brillant comme le jour).

Taginbert est constitué des mots "tag" (day / jour) et "beraht" (glittering / brillant), du vieux haut-allemand. Les racines proto-germaniques de ces mots sont "dagaz" (day / jour) et "berhtaz" (bright / brillant), et le nom Taginbert correspond au nom français Dagobert.


On retrouve le nom "Tasso", et son diminutif "Tassilo", (tout comme le mot "taxus" et son diminutif "taxillus").



Retour Accueil