Origines du mot et du nom "TASSEL"

Définition du mot TASSEL



Tout d'abord disséquons le mot tassel :


Étymologie de "TAS" :

Berry, à tas : il y avait du monde à tas dans l'assemblée ; provenç. tatz ; du germanique : anglo-sax. tass ; néerlandais, tas, amas de blé ; anc. haut-allem. zas ; ou du celtique : gaélique, tas ; kymri, dâs ; bas-breton, dastum.


TAS : s. m. Amas de plusieurs choses mises ensemble en un monceau. Il faut mettre les grains dans la grange sur le tas. On a séparé l'herbe de ce pré en plusieurs tas ou meulons. Il est tombé sur un tas de pierres. Le feu a pris à un grand tas de fagots qui étaient dans la cour.

Ce mot, selon Nico, vient de taso, ou de taxis, qui signifie régler, colloquer, mettre en ordre, peut-être par antiphrase. Ménage le dérivé de tassus, qu'on a dit dans la basse Latinité pour dire un monceau de foin ou d'espics, aussi bien que tassare, pour signifier tasser.



Étymologie de "SEL" :

Bourguig. sei ; wallon et picard, sé ; Berry, sau ; saintong. sau, féminin ; provenç. espagn. et portug. sal ; ital. sale ; du lat. sal ; grec, hals; comparez le celtique : gaélique, salana ; kymri, halen, bas-bret. halon ; et le sanscr. sara, eau, lait caillé, sel.



Étymologie de "TASSE" :

Provenç. tassa et tasça ; cat. tassa ; espagn. taza ; portug. taça ; ital. tazza ; de l'arabe thâça. L'ancienne langue avait un autre tasse, qui signifiait poche ou bourse...




Définitions de "TASSEL" :


Définition 1 :

Ornement de forme carrée qui se mettait aux vêtements. A la renaissance la femme porte des robes longues, moulantes, plutôt décolletées et tombant jusqu'au sol. Le corsage est échancré. Les femmes doivent porter ce que l'on appelle le tassel qui cache la chemise intime.

Tasseulx. : Pluriel de tassel dans ce cas de figure.


L'échancrure, couverte en général par un triangle d'étoffe de moire : le TASSEL.


Robe à tassel.


Le décolleté, d'abord largement arrondi, devint triangulaire au cours du 15ème siècle. A la fin du 15ème siècle, le col carré plat devint à la mode sous l'influence de l'Italie. Le décolleté triangulaire pouvait atteindre la taille sur le devant et être bordé d'un tissu souvent noir, nommé TASSEL dont la présence permit de diminuer la profondeur du col et de le transformer en carré. Le touret de col dit aussi gorgias ou gorgerette était un tissu de gaze qui en recouvrait les bords.


Sûrement issue de la 3ème définition, qui place le fermoir au même endroit.



Définition 2 :

Tas, amas ou petit tas : " Les autres meubles comme tassels de grains, foins, pailles, fumiers et semblables"


Définition d'un mot qui se rapproche de tassel, c'est "tasserie" employé dans la région d'Avranches:


TASSERIE (ta-se-rie) : s. f. Nom, dans l'Avranchin, d'un lieu le plus souvent au-dessus d'une remise ou d'une étable, où l'on tasse les blés en gerbe, à la différence du fenil, où l'on serre les fourrages. Sur la cave et l'écurie, magnifique fenil planchéié ; tasserie sur les autres bâtiments, Avranchin, 17 nov. 1872, aux Annonces. Un corps de bâtiments pouvant servir de remise, caves, chantiers et tasseries, ib. 1er nov. 1874, aux Annonces.


(définitions extraites de: la Curne de St Palaye et du dictionnaire Le Littré)


Pour cette définition datant du 19ème siècle, je ne suis pas tout à fait d'accord, je pense plutôt que cela voulait dire "chardon", notamment grâce à la définition de la" tasserie", un endroit au-dessus d'une étable pour faire sécher les blé, je pense plutôt que c'était pour faire sécher les chardons à foulon (voir rubrique cardère)



Définition 3 :

Fermoir, fibule ou agrafe


1. Sorte de crochet qui passe dans un anneau appelé porte et qui sert à attacher ensemble différentes choses.

Agrafe d’or. Agrafe d’argent.


2. Bouchon de barrique, planche (voir origine wallonne) tassèle, vicquet.



Agrafe de diamants (agrafe enrichie de diamants).



On retrouve ce mot dans le roman de "Tristan et Iseut".



Tristan et Iseut :


Extrait du roman (de Thomas), 11ème siècle :

Si pur lui la volt escorcer;
Tuit desus la metra as pels,
Si em fra urlë e tassels;


Traduction : il la mettra en haut du manteau dont elle constituera la bordure et la col.



Extrait du roman (de Béroul) :

li rois deslace son mantel,

dont a fin or sont li tasel.


Traduction: le roi délace son manteau dont les plaques sont en or.




Pour en savoir plus : Tristan et Iseut sur Wikipedia




Retour Accueil